Menu

Benedicte de Peyrelongue

Axe de recherche Inseec U Transitions sociétales et comportements émergents
Axe de recherche Transitions sociétales et comportements émergents

Videos de Benedicte de Peyrelongue

Publications

    • Benedicte de Peyrelongue
    • Article classé
    • Risque, prévisions et évaluations en univers complexe
    • 2017

    L’utilisation de la culpabilité en communication : synthèse critique et voies de recherche

    Abstract

    S’inscrivant à la suite de réflexions anciennes en sciences humaines et sociales, les recherches sur l’utilisation de la culpabilité en communication ont pris de l’ampleur en marketing. Même si les annonceurs ont recours régulièrement à des messages culpabilisants, des résultats contradictoires quant à leurs effets sont identifiés dans la littérature. Cet article propose un modèle conceptuel permettant de comprendre le fonctionnement des messages culpabilisants et d’améliorer leur efficacité.

    • Co-auteur(s) CHEDOTAL C., BERTHE B., LE GALL-ELY M.
    • Revue(s) Recherche et Application en Marketing February 1, 2017
    • Classement(s) FNEGE 2, CNRS 2
    • Benedicte de Peyrelongue
    • Article classé
    • Transitions sociétales et comportements émergents
    • 2016

    The need to give gratuitously: A relevant concept anchored in Catholic social teaching to envision the consumer behavior

    Abstract

    The “gift exchange theory” articulated by Marcel Mauss, along with his core concept of a threefold obligation (giving/receiving/returning), is the dominant theoretical framework used to explain the majority of gift issues in marketing. This perspective assumes that some interest always lies behind gifts, such that a gift always implies a counterpart of receiving something in return. Despite the relevance of this approach in understanding the day-to-day consumer behavior, this paper presents empirical cases where the consumer is also able to give freely, that is to say without implying a counterpart or even expecting it. To explain those empirical cases, we mobilize a key teaching of the Catholic Church: the “gratuitous gift” and then introduce the concept of the “need to give.” We show that gratuitousness is a relevant concept to understand most of gifts made by consumers, and we develop the normative aspect of gratuitous gift for ethical marketers (ie what ethical marketers should consider to understand consumers properly and in a more humanistic way). We also show that Catholic Social Teaching offers an appropriate anthropology to understand consumer behaviors motivated by this need for gratuitousness. To conclude, we propose further avenues of research.

    • Co-auteur(s) de Peyrelongue B., MASCLEF O., GUILLARD V.
    • Revue(s) Journal of Business Ethics, 145, pages739–755(2017)
    • Classement(s) FNEGE 1, CNRS 2

Autres publications

    • Benedicte de Peyrelongue
    • Tribune dans la presse ou site référence
    • Risque, prévisions et évaluations en univers complexe
    • 28.02.2019

    L’utilisation de la culpabilité en communication

    Qui ne s'est jamais senti coupable face aux publicités de prévention de la sécurité routière ou encore dans le marketing lié au tabac ? Le sentiment de culpabilité est le nouveau levier du marketing émotionnel. Bénédicte De Peyrelongue nous explique comment susciter la culpabilité sans basculer dans l'irritation. Elle nous présente les effets de cette émotion, comment la susciter et la rendre efficace. En effet, il existe trois formes différentes de culpabilité que l'on peut ressentir. Il s'agit notamment de maîtriser l’intensité du stimulus pour éviter de déclencher de la colère chez l'individu ciblé.

    • Nom du média FNEGE Média
    • Benedicte de Peyrelongue
    • Autres - Vidéo YouTube
    • Transitions sociétales et comportements émergents
    • 2017

    What is Gift Giving in Companies

    • Benedicte de Peyrelongue
    • Tribune dans la presse ou site référence
    • Transitions sociétales et comportements émergents
    • 02.02.2016

    Etes-vous prêts à offrir des jours de RTT ?

    • Nom du média Ouest France 03/02/16
    • Benedicte de Peyrelongue
    • Communication
    • Risque, prévisions et évaluations en univers complexe
    • 21.05.2015

    Contact physique avec les vendeurs et émotions de défense dans les magasins parfumés

    Abstract

    Une main posée sur le bras, une tape sur l’épaule… les clients peuvent se sentir agressés par ces gestes et déclencher des attitudes et comportements négatifs à l’égard du magasin (Martin, 2012). Récemment, les neurosciences ont montré que les parfums peuvent stimuler ou inhiber automatiquement des réactions de défense. Nous présentons les résultats d’une étude expérimentale dans un magasin de prêt-à-porter parisien montrant que le contact physique avec le vendeur a un effet négatif sur les attitudes et les comportements quand le magasin n’est pas parfumé mais positif quand le magasin est parfumé d’une senteur agréable.
    Mots-clés : odeur- contact physique – réactions de défense.

    • Co-auteur(s) ARDELET C., MERIGOT P.
    • Nom de la conférence Association Française du Marketing
    • Pays, ville, date de la conférence 21-23 Mai 2015, Marrakech (Maroc).
    • Benedicte de Peyrelongue
    • Communication
    • Transitions sociétales et comportements émergents
    • 20.04.2015

    Giving gratuitously: how the Christian vision of the person can enrich the Mauss’s theory on emerging consumer behaviors of gift

    Abstract

    The “gift exchange theory” articulated by Mauss (1924) and his core concept of a threefold obligation (giving/receiving/returning) is the dominant theoretical framework mobilized to explain the majority of gift issues in marketing. Mauss’s perspective is very clear: anyone who gives, gives because one is expecting a return, concrete or relation-oriented. Despite the relevance of this approach to understand numerous situations from our day-to-day life of consumers, this paper highlights some cases where we contend that the consumer is free to give, gives freely, and doesn’t give with a primary nor a secondary calculative aim or mindset. In this article, we mobilize the teaching of the Catholic Church that proposes a refreshing vision of the human behavior, helping us to understand such new consumer behaviors. To do so, we draw on the concept of ‘gratuitous gift’ and then introduce the concept of the “need to give”. Neither the ‘gratuitous gift’ nor the “need to give” negate or cancel the exchange theory: these concepts complete and extend Mauss’s perspective in order to provide a deeper meaning of the act of giving, and enrich our understanding of this phenomena.
    KEYWORDS : Catholic social teaching – gift – gratuitousness – need of gift – Consumer behaviour.

    • Co-auteur(s) MASCLEF O., GBEDOLO C., Cazenave B.
    • Nom de la conférence 4th International Colloquium on Christian Humanism in Economics and Business
    • Pays, ville, date de la conférence Barcelone (Spain) 20-21 April 2015
    • Benedicte de Peyrelongue
    • Chapitre d'ouvrage
    • Transitions sociétales et comportements émergents
    • 2015

    De l’intérêt pour le don: Comment le marketing joue avec le don.

    Abstract

    Comprendre la logique du don, c’est comprendre aussi sa possible instrumentalisation. La logique du don permet en effet de manipuler les représentations des consommateurs. Particulièrement pragmatique, le marketing a su repérer le penchant humain à donner qui caractérise les consommateurs. Il en a même fait le cœur de plusieurs démarches : celles qui président au marketing caritatif et humanitaire, bien sûr, mais aussi plus subtilement, le marketing relationnel, ou encore celui des achats-gestes. Encourager la propension au don est aussi un moyen de pousser le consommateur à agir dans le sens désiré par l’entreprise.

    • Titre de l'ouvrage L’entreprise, une affaire de don : Ce que révèlent les sciences de gestion
    • Editeur(s) Nouvelle Cité, Paris.
    • Année de parution 2015
    • Page(s) 143-165
    • Coordination du chapitre d'ouvrage Bénédicte de Peyrelongue

Ses engagements

Membre du GRACE

Groupe de Recherche Anthropologie Chrétienne en Entreprise