Menu

Renault-Nissan-Fiat, les liaisons dangereuses, par Julien Pillot (INSEEC SBE)

economie
strategie
automobile
11 Juil 2019
11 Juil 2019

Julien Pillot, enseignant-chercheur à l’INSEEC School of Business & Economics dans les domaines de l’Économie et de la Stratégie, vous propose aujourd’hui l’étude de cas sur le mariage avorté Renault-Nissan-Fiat dans le Podcast de la stratégie d’entreprise « C’est dans la boîte ! » (signé The Conversation).

« Pour ce dernier numéro avant la trêve estivale, nous vous proposons de revenir sur l’un des évènements de l’actualité économiques française les plus marquants depuis le début de l’année 2019 : le mariage avorté, début juin, entre Renault et le groupe Fiat-Chrysler sur fond de tensions au sein de l’alliance entre le constructeur français et le japonais Nissan.

Même si des synergies intéressantes auraient pu voir le jour, le projet présentait toutes les caractéristiques du mariage impossible, entre affaire Carlos Ghosn, stratégie de montée au capital de l’État actionnaire français, ou encore frictions culturelles. Sans oublier que de nombreux cas emblématiques sont là pour nous rappeler que les alliances entre égaux, comme cela avait été annoncé … n’existent pas !

Alors, ce projet de mariage avec Fiat-Chrysler était-il solide ? A-t-il seulement été envisagé ? Quel jeu stratégique a joué l’État actionnaire ? Renault-Nissan-Fiat, ou quand les enjeux de gouvernance deviennent des serious games politico-stratégiques …

Dernières actualités

En voir plus