Menu

INSEEC GE | La bombe à retardement de la dette des ménages américains, par Olfa Kaabia

economie
finance
dette
28 Avr 2020
28 Avr 2020

Malgré le confinement, la pandémie du Covid-19 a fait plus de 40 000 victimes dans la première puissance mondiale. En un mois, plus de 22 millions de personnes sont inscrites au chômage aux États-Unis (au 16 avril 2020), soit un record historique.

Une situation qui pourrait conduire de plus en plus de ménages à devenir insolvables. Selon Moody’s Analytics, environ 30 % des Américains ayant des prêts immobiliers pourraient ne plus les rembourser si la crise perdure. Même si les ménages peuvent actuellement demander de différer leurs mensualités de 180 jours auprès de leur prêteur sans aucune pénalité de retard, qu’en sera-t-il après ces 180 jours ?

L’endettement, une culture américaine

 

Hormis l’immobilier, on compte aujourd’hui 9 millions de personnes bénéficiant de prêts étudiants fédéraux qui n’ont pas effectué de paiement depuis au moins neuf mois. En matière de crédit automobile, 7 millions d’Américains ont 90 jours de retard dans le remboursement de leur crédit automobile, selon la Fed de New York.

Au total, la dette totale des ménages américains a augmenté de 601 milliards de dollars au quatrième trimestre 2019 par rapport à 2018, soit 4,4 %.

D’après le rapport trimestriel sur le crédit et la dette des ménages de la Fed de New York, la dette globale des ménages dépasse désormais de 26,8 % celle du deuxième trimestre de 2013

N’oublions pas non plus que le système public de protection de santé aux États-Unis reste quasi inexistant. Depuis la pandémie sanitaire du Covid-19 les Américains s’endettent de plus en plus pour pouvoir privilégier les soins.

Déjà, au 9 avril, environ 12 % des prêts à la consommation consentis par les prêteurs en ligne étaient « douteux ». Cela signifie que l’emprunteur a soit sauté un paiement, soit a négocié une prolongation de la date d’échéance avec un prêteur, soit arrêté de rembourser. Selon, Dv01, une start-up américaine qui suit 32 millions de prêts d’une valeur notionnelle combinée de 3 milliards de dollars, il s’agit d’un quasi-doublement des prêts en difficulté en trois semaines…

Dernières actualités

En voir plus