Menu

INSEEC GE | « Avec la crise, à quoi peuvent bien servir les économistes ? » par Julien Pillot

economie
crise
tendances
18 Juin 2020
18 Juin 2020

DÉCRYPTAGE // La crise a mis en ébullition leurs indicateurs. Aujourd’hui les économistes prédisent une récession record. Pointés du doigts pour leurs erreurs, ils continueront de jouir d’un statut privilégié dans notre société.

Un économiste, c’est quoi ? “Savoir parler d’économie”, diront certains, “avoir un doctorat” diront d’autres. Et pour les plus puristes : “être maître de conférences”. A la différence d’un médecin, qui détient un diplôme de médecine, l’économiste est loin d’avoir une profession bien définie. Pourtant, si l’économie repose sur des fondamentaux mathématiques, sa science n’est pas exacte. Elle se base sur les comportements humains, qui par définition sont instables.

Cette profession, largement représentée dans le débat public peut se diviser en trois catégories : les prévisionnistes, comme l’Insee, qui fait jouer les indicateurs pour en tirer des tendances ; les théoriciens qui élaborent des théories économiques ; les médiatiques, qui jouent le rôle de divulgateurs et participent au débat d’idées.

“Si l’on veut être grinçant, on peut comparer le rôle des économistes à celui des devins d’autrefois. Depuis toujours, les gens ont eu besoin d’avoir une impression de contrôle, qu’on leur parle du futur”, ajoute Olivier Babeau, économiste et fondateur de l’Institut Sapiens, un laboratoire d’idées spécialisé dans le numérique. Et de préciser : “Les questions liées à la monnaie, à l’inflation, aux taux d’intérêt, etc. peuvent paraître très abstraites. Mais elles ont un impact concret sur la vie des gens : pourquoi tel prix, pourquoi le chômage va baisser ou remonter, etc. L’économiste endosse un rôle de pédagogue depuis toujours, et de prévisionniste pour accompagner la société.”…

 

Dernières actualités

En voir plus