Menu

ESCE | L’engagement des profs et des étudiants et les médias sociaux liés aux cours favorisent l’efficacité des apprenants

pédagogie
enseignement
innovation
06 Juil 2020
06 Juil 2020

En période de confinement, par exemple durant le COVID-19, le recours à des méthodes d’apprentissage à distance devient une nécessité pour les établissements scolaires. Qu’ils mettent à disposition de leurs étudiants des plateformes ou qu’ils laissent les professeurs se charger du choix de tel ou tel outil, sites web, applications mobiles, réseaux sociaux, chaîne Youtube ou autre, les établissements doivent trouver la meilleure méthode pour accompagner chaque étudiant et le conduire vers le succès, dans la supervision de mémoires ou l’apprentissage d’une matière en général. Or, tous les étudiants ne sont pas égaux face à ces nouvelles pratiques, et la motivation nécessaire pour obtenir les « crédits » indispensables à la progression n’est pas toujours simple à trouver. Pour comprendre ce phénomène, une récente étude conduite par deux jeunes enseignants chercheurs montre cependant qu’il est possible de favoriser l’apprentissage distant, grâce à des outils et techniques, disponibles sur Internet, à condition de s’intéresser aux étudiants.

Les étudiants sont donc prêts à utiliser leurs propres appareils mobiles pour rejoindre les groupes, créés sur les médias sociaux, afin de retrouver leurs camarades. Ils peuvent créer des groupes de cours sur les médias sociaux avec leurs camarades de classe et s’engager dans les sujets de cours à travers ces médias sociaux. S’engager dans des sujets de cours par le biais de groupes créés sur les médias sociaux peut se faire en suivant le contenu posté par d’autres camarades de classe, en discutant des sujets liés au cours, en profitant de l’apprentissage social afin d’améliorer l’auto-efficacité. L’auto-efficacité fait référence aux croyances des élèves quant à leur capacité à réussir dans un cours en vue d’atteindre un certain niveau scolaire comme défini par les auteurs Pelet et Zamani en 2019 (https://scholarspace.manoa.hawaii.edu/handle/10125/64070). De nombreux facteurs peuvent encourager ou décourager les étudiants à utiliser les médias sociaux pour s’engager dans les matières du cours. La recherche conduite par nos jeunes auteurs examine les effets du flow, de l’eudémonisme, de la mobilité et de l’anxiété sociale sur l’engagement dans des groupes créés sur des médias sociaux liés au cours et elle questionne aussi la façon dont l’engagement dans les matières du cours par le biais des médias sociaux affecte l’efficacité des étudiants.

Mutisme sélectif, engagement dans les médias sociaux et efficacité dans le cours

L’engagement dans les médias sociaux implique des interactions entre les utilisateurs. Les médias sociaux offrent aux étudiants des espaces pour partager leurs idées sur des sujets liés aux cours et apprendre les uns des autres. En comparaison aux personnes socialement qualifiées, les utilisateurs souffrant d’anxiété sociale peuvent être moins enclins à partager l’information et à s’exprimer dans des espaces au sein des médias sociaux.

Figure 1 : le mutisme, des conséquences graves pour l’apprentissage de cours

L’une des conséquences de l’anxiété sociale en classe s’appelle le « mutisme sélectif », qui fait référence à l’impossibilité persistante de parler devant ses camarades de classe et devant l’enseignant. L’incapacité de communiquer efficacement avec ses camarades de classe en raison du mutisme sélectif peut nuire à la réussite scolaire car la communication et la collaboration avec les camarades de classe constituent une condition préalable à l’apprentissage actif.

Des recherches antérieures ont montré que, parce que le contenu partagé dans les groupes de médias sociaux était visible par tous les membres du groupe, les communications au sein de tels groupes étaient considérées comme publiques et fuyantes. Tous les membres du groupe des médias sociaux peuvent lire, voir et écouter les contenus disponibles au sein du groupe. En tant que lieu de connaissances, les médias sociaux permettent également aux individus d’exposer leurs connaissances à d’autres membres ainsi que de localiser d’autres détenteurs de connaissances et de découvrir précisément qui sait quoi…

Dernières actualités

En voir plus